Confort d’une ventilation

 

1. Température de pulsion suffisante :

Le ressenti de la température de l'air pulsé est moindre que sa température réelle. En effet, par exemple, dans une habitation, si la température de l'air est à 20°C, ce qui est confortable, et que ce même air à 20°C est mis en mouvement, le ressenti de cet air ne sera pas de 20°C mais inférieur. C'est pourquoi, pour ne pas créer une sensation d'inconfort, la température de pulsion doit être suffisante.

2. Vitesse non- excessive :

Une vitesse excessive de la ventilation va provoquer une sensation d'inconfort dû au ressenti du courant d'air par l'habitant.

3. Zone de confort :

Dans chaque espace, une zone de « confort » est définie dans laquelle l'air ne peut pas pénétrer au-dessus d'une certaine vitesse qui est de 0,2m/sec. Cette zone de « confort » est définie à partir de 60 cm des murs et jusqu'à 180 cm au-dessus du sol.

Pour que la ventilation offre un confort acceptable, il est important que la vitesse de l'air ne soit pas excessive (<0,2m/s) dans la zonede confort et que la température de pulsion soit suffisante.

 

Ce confort est assuré grâce aux systèmes mécaniques et principalement à l'aide du système D.

 

N'hésitez pas à cliquer sur les info-bulles pour avoir plus de renseignements.